Sourire de vie…livre publié chez Edilivre

18 juillet 2011

Les nouvelles solitudes

Publié par flostarlette dans Z Livres - Films

9782707153289.jpg

Comprendre un phénomène social majeur : la précarisation des rapports entre les individus.

Dans toutes les sociétés développées, la montée de la solitude est devenue un phénomène social majeur. Alors que les interactions entre individus sont permanentes, voire envahissantes, de nombreuses personnes éprouvent un sentiment douloureux d’isolement. Et, en même temps, beaucoup d’autres font le choix de vivre seules.

Dans ce livre, la psychanalyste Marie-France Hirigoyen désire montrer que cette réalité est le fruit d’une mutation profonde des rapports hommes/femmes, encore inaboutie. Si les femmes ont enfin obtenu une autonomie nouvelle, dans le travail comme dans la sexualité, cette indépendance n’a pas été encore pleinement intégrée dans les mentalités. D’où une crise des rôles masculin et féminin et une précarisation des liens intimes. On constate un durcissement des relations dans le couple. Reflet aussi du durcissement du monde du travail. Et le surinvestissement dans la relation amoureuse s’accompagne d’une pratique croissante du ‘couple en CDD‘.

Alors que, explique Marie-France Hirigoyen, la solitude peut apporter énergie et inspiration : à tout âge, la solitude choisie, tout en restant disponible à l’autre, est une source de plénitude, un moyen de sortir de la superficialité d’une société dominée par le narcissisme et le culte de la performance.

Quelques passages qui ont retenus toute mon attention :

« Il vous faut aimer votre solitude »

Pour avoir une certaine estime de soi, il faut avoir le sentiment que l’on peut être aimé pour soi-même et non uniquement en fonction des rapports d’intimité. Quiconque n’existe pas par lui-même souffrira plus de solitude et de l’isolement, car cela le confrontera à son vide intérieur. Accepter la solitude, c’est cesser de dépendre du regard de l’autre et assumer la responsabilité de ce que l’on est, savoir ce que l’on vaut par soi-même, compter sur soi et non sur les autres.

« Etre soi-même »

Etre libre, c’est être soi, s’aimer suffisamment pour que son bonheur ne dépende pas uniquement de l’autre. Si on a suffisamment conscience de qui on est, et si on l’a accepté, on peut supporter d’être seul, de se savoir différent et ne pas se préoccuper du jugement des autres.

« Etre disponible aux autres »

Si je suis en paix avec moi-même je me rends plus disponible aux autres. Pour être disponible aux autres, il faut auparavant s’éveiller à soi-même, être en paix avec soi-même.

La capacité d’être seul, parce qu’elle nous rend disponible à l’autre, nous rapproche de l’amour, non pas au sens coup de foudre passager, mais beaucoup plus d’une communion avec l’autre. Alors que beaucoup s’imaginent que l’amour va mettre fin à leur solitude, c’est au contraire la capacité d’être seul qui permet la disponibilité pour l’amour.

Auteure : Marie- France HIRIGOYEN      Editions : Marabout

Marie-France HIRIGOYEN est psychiatre, psychanalyste et victimologue. Elle s’est spécialisée dans l’étude de toutes les formes de violences : familiale, perverse et sexuelle. Elle est notamment l’auteure du « Harcèlement moral » qui a connu un succès considérable.

livre des souvenirs |
L'ermite du 11ème |
Mots@Mots / AtelierS d'é... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ateliers et jeux d'écriture
| Littérature de jeunesse thé...
| Les chroniques de Wenceslas...