Sourire de vie…livre publié chez Edilivre

3 septembre 2014

Ivresse

Publié par flostarlette dans Aimer

598699_10151202901627370_132605018_n

Mes yeux pétillent

Mon âme chavire

Mon cœur qui bat

Me sentir

Enfin

Près de toi

C’est l’heure

Plus de peur

Que de chaleur

Ma douce fleur

Te revoir

Toutes ces années

Murée

Dans un silence

Dans une absence

Insoutenable

Intenable

De ta présence

De ton essence

Je dis Oui

A l’infini

De toutes mes forces

De toute l’écorce

De mon vide

De mon manque

De toi

Je t’aime tant

     Juste entendre

Le son de ta voix

     Juste mirer

La couleur de tes yeux

     Juste accueillir

Ta joie

     Juste te serrer

Dans mes bras

     Et te dire

J’ai pensé

Tous les jours

     Et te dire

Je me suis inquiétée

Chaque jour

     Et te dire

Je suis toujours

 

Près de toi

Si loin de toi

 

     Juste naviguer

Sur les flots

De tes rires

De tes sourires

Malicieux

De mon enfance

 

Je t’ai perdue si tôt

Trop tôt

Pour converser

De mes projets

De mes choix

De mes pas à pas

De mes peines

De mes rêves

De chaque instant

De mes amours

 

Ma douce fleur

C’est enfin l’heure

     Je te souris

     Mon ange de vie.

 

 

 

17 septembre 2011

In Paris

Publié par flostarlette dans Z Théatre - Expos

baryshnikov1.jpg

Invité à nouveau par Les Étés de la Danse avec la collaboration du Théâtre National de Chaillot, Mikhail Baryshnikov revient à Paris avec un projet original qui allie le théâtre, la danse, la musique et la vidéo. Le spectacle est une adaptation pour la scène de la nouvelle In Paris écrite en 1940 par l’écrivain russe Ivan Bunin (1870-1953), Prix Nobel de Littérature en 1933. C’est une production du Baryshnikov Arts Center & du Dmitry Krymov Laboratory, en association avec la Russian Century Foundation et le Théâtre Korjaamo à Helsinki.
Cette nouvelle In Paris est le récit de deux émigrants russes qui se rencontrent par hasard à Paris, en 1930. Lui est un ancien général de l’Armée blanche russe, elle une belle jeune femme, de loin sa cadette. Ils tombent éperdument amoureux, mais le temps qui les unit leur est compté. Lorsque l’un décède, le second découvre alors ce qu’est la véritable solitude.

Un spectacle qui m’a donné comme image une danse poétique et nostalgique de deux êtres en errance…

http://www.lesetesdeladanse.com/

6 janvier 2008

A corps perdu

Publié par flostarlette dans Z Livres - Films

à corps perdu.jpg

1990, une plage en Espagne. Laurent, 16 ans exécute son plus beau plongeon pour épater une fille. Mais il a mal calculé son coup…

Laurent est paralysé des quatre membres. Dans son malheur, il a de la « chance » : peu à peu il retrouve l’usage de « morceaux » de lui. De tétraplégique, il devient tétraparésique. Le début d’un combat physique et surtout mental. D’hôpitaux en centres de rééducation, l’auteur nous conduit dans les dédales d’un esprit emprisonné par son corps, jusqu’à l’accomplissement d’un pari fou : la traversée des Pyrénées sur un tricycle à traction manuelle.

En attendant, comment vivre celà ? Comment être soi autrement ?

Avec pudeur mais sans tabous, Laurent Marzec pose les questions essentielles liées au handicap : la solitude, le regard de l’autre, l’amour, la séxualité…et nous fait partager son défi. On se surprend à partager chaque obstacle avec l’auteur, magnifique incarnation de la reconquête de soi.

Laurent Marzec vit à Doullens en Picardie (80) entre Arras et Amiens. Il a 30 ans quand il abandonne une thèse de biologie pour se lancer dans une aventure folle : traverser les Pyrénées sur un « handbike ». Depuis, il se consacre à l’association qu’il a fondée, Raid nature handicap, dont le but est de faire découvrir aux personnes handicapées leurs propres ressources et les aider à les faire germer.

Ce livre m’a passionné par la force que Laurent Marzec nous transmet page après page. Nous ne pouvons vivre sa souffrance mais la respecter, l’accueillir et comprendre son existence. Nous sommes transportés par son énergie de vie qui lui a permise de dépasser toutes les frontières les plus inimaginables pour la conscience…et partir à la reconquête de soi et je me permets de dire, à la conquête d’un autre soi…d’une grande richesse et humilité!

Merci Laurent d’avoir osé écrire ces fortes émotions de douleur, d’avoir osé au prix d’un courage extrême de ne pas immortaliser le sort et de combattre la fatalité. Ces choix ne pouvaient que donner vie à une Renaissance…

Auteur : Laurent Marzec      Editions : Presses de la renaissance

livre des souvenirs |
L'ermite du 11ème |
Mots@Mots / AtelierS d'é... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ateliers et jeux d'écriture
| Littérature de jeunesse thé...
| Les chroniques de Wenceslas...